Actions ASR

Depuis l’été dernier, notre association est resté extrêmement active. L’hiver exceptionnel que nous avons connu cette année ne modifie en rien l’urgence à trouver une solution pour la protection de la plage car, de façon invisible, celle-ci comme les fonds marins, continuent à régresser.

Etant donné l’inaction de la Mairie, une publication d’août 2018 du SRGITC (Schéma Régional de Gestion Intégrée du Trait de Côte) en Occitanie de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l‘Aménagement et du Logement) conclue pour le Racou, « La seule stratégie de gestion possible semble être la recomposition spatiale de ce secteur afin de redonner un espace de mobilité suffisant au trait de côte ».

 « Recomposition spatiale », « Recul stratégique » ou « Laisser faire » (PER 2007-2015), toutes ces terminologies administratives ont la même signification : Expropriation de l’ensemble du vieux village, soit environ 80 maisons, sans indemnisation puisqu’il se trouverait sur le Domaine Public Maritime (DPM). Seule l’union de ses habitants peut s’y opposer et sauver le Racou.

Annexe 1 : Extrait du SRGITC ; p.42-43                          http://www.occitanie.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/20180821_-_srgitcv2.pdf 

Actions ASR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 5 =