Mémoire de l’UPVD-CEFREM : Une excellente nouvelle pour le Racou

Mémoire de l’UPVD-CEFREM : Une excellente nouvelle pour le Racou

Un récent mémoire de master de « Science de la Mer » à l’UPVD (Université de Perpignan Via Domitia) et au CEFREM (Centre de Formation et de recherche sur les environnements méditerranéens) intitulé « Actualisation des données sur les bilans sédimentaires d’avant côte de la plage du Racou » (mai 2018) vient d’apporter des indications précieuses pour la protection de la plage.

En effet, la comparaison entre les études bathymétriques réalisées en 1895, 1957, 1983 et 2011 sur une surface étendue (et non uniquement sur le littoral proche de la plage) mettent en évidence, au droit du Racou et au nord du port, une importante accumulation de sable entre 1957 et 1983 sur tous les profils entre -5 et -14m.  Cette accumulation de sédiments, probablement antérieure à la construction des digues portuaires en 1974-1976, ferait suite à la crue d’octobre 1940 lors de l’aiguat et à des crues ultérieures. Il y aurait eu alors un important transfert de sable des petits-fonds vers des fonds plus importants suivi d’un démaigrissement en moindre volume entre 1983 et 2011.

Une drague suceuse aspiratrice permettrait de prélever le sable à ces profondeurs et de le ramener vers la plage du Racou sans dégâts écologique notables. Les sédiments seraient aspirés avec de l’eau par un tuyau touchant le fond, stockés dans le puit du navire et évacués vers la zone de déchargement soit par clapage en mer, soit envoyé directement sur la plage par une conduite.

En conclusion, s’il est confirmé, cet important gisement de sable de sable qui se trouve à proximité, permettrait de recharger sans difficulté la plage du Racou. Par ailleurs, cette étude confirmant que les pertes vers le large se situent essentiellement dans la partie sud de la plage du Racou, la justification d’une butée de pied (digue immergée) à ce niveau se trouve renforcée.

upvd cefrem - Mémoire de l’UPVD-CEFREM : Une excellente nouvelle pour le Racou
En vert les apports de sédiments. En jaune-orange et rouge, les pertes de sédiments.
Mémoire de l’UPVD-CEFREM : Une excellente nouvelle pour le Racou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − trois =